Les Épopées

La compagnie

Créée en 2018 par Stéphane Fuget, la compagnie Les Épopées a su trouver très rapidement sa place dans le paysage musical historiquement informé.

 

La presse française et internationale salue régulièrement les concerts et les enregistrements des Épopées, soulignant son geste interprétatif novateur et la force émotionnelle de ses interprétations.

La Compagnie lyrique Les Epopées tire son nom de ces grands récits fondateurs dont la lecture nous fait encore rêver aujourd’hui. Sous l’impulsion de son chef, Stéphane Fuget, elle nous invite à un voyage musical à la vision riche et émouvante, au-delà des frontières de la notation.

En effet, la partition à l'époque baroque n'est que parcellaire, sorte de trame en trompe-l’œil qui définit les contours d'une pratique musicale mais ne la contient pas en entier. L’interprétation doit trouver vie au-delà du dessin de cette notation : l'art déclamatoire du chant baroque, en prise directe avec les affects du texte et enrichi par une incroyable profusion d'ornements.

Côté ornementation, la musique doit être à l'image du monde baroque. A cette époque, l'architecture, la sculpture, la peinture, le vêtement, l'art de la table, chaque détail de la vie est rempli d'ornements. La musique n'échappe pas à ce goût, mais pour des raisons pratiques de lecture, la très grande majorité de ces ornements n'est pas notée sur les partitions. Il convient aux interprètes, s'appuyant sur les sources, d'en restituer l'incroyable profusion. Ainsi parée, l'interprétation fait scintiller la musique, comme le soleil rehausse le chatoiement des miroirs dans la Galerie des Glaces à Versailles.

Côté déclamation, la voix fait sonner le texte en enrichissant la ligne musicale d’une multitude de micro intervalles, d’infimes inflexions. Non plus des hauteurs de notes, mais des hauteurs de déclamation. Le discours ainsi libéré, le texte soudain compréhensible passe au premier plan. Plus proche de nous, porté librement par l’émotion du chant, il parvient droit au cœur de l’auditeur.

D’une grande modernité, le résultat sonore est inattendu, saisissant, et d’une charge émotionnelle à laquelle il est bien difficile de rester insensible…

 

 

Convaincu que le mélange d'interprètes confirmés et de jeunes artistes est riche de promesses, la compagnie accueille en son sein artistes de renommée internationale, et brillants musiciens de la jeune génération.

Les Épopées sont en résidence au Château de Versailles pour une intégrale des Grands Motets de Lully et des opéras de Monteverdi, au disque et au concert. Le premier volume des grands motets de Lully a également été filmé pour ARTE en juillet 2020.

La compagnie est par ailleurs en résidence à Arques-la-Bataille pour une série de concerts d'airs de cour, et au Festival International d'Opéra Baroque et Romantique de Beaune pour la trilogie des opéras de Monteverdi. L'Orfeo de Monteverdi donné en juillet 2022 a donné lieu à une captation par FRANCE.TV.

Parallèlement, Les  Épopées sont régulièrement invitées en France et à l'étranger - Autriche (Konzerthaus de Vienne, Theater an der Wien), Belgique (Bozar à Bruxelles), Allemagne (Philharmonie de Berlin, Festival Rheinvokal, Potsdam...), Lettonie (Great Amber Hall à Liepaja), Pologne (Gorczycki Festiwal), Norvège (Barokkfest à Trondheim), Mexique (Mexico, San Luis Potosi), Singapour (L'Esplanade), Japon (Sakura Hall à Tokyo, Kyoto, Sendai, Hiroshima...), Philharmonie de Paris, Cathédrale des Invalides, Arsenal de Metz, etc...

 

 

Les Épopées sont fortement ancrées en Bourgogne-Franche-Comté, leur région d'origine. Depuis août 2021, la compagnie y a créé, sous la direction de Claire Lefilliâtre, son académie d'été, conjointement à son festival : Au cœur de l'Yonne.

 

L’ensemble Les Épopées reçoit régulièrement le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de la Région Bourgogne-Franche-Comté, du département de l’Yonne, des Communautés de Communes et Communes du Grand sénonais et du Jovinien, de l’Adami, de la Spedidam, de la Sacem, du Centre National de la Musique, du réseau Canopé et de l’Institut français. Avec le soutien de la Caisse des Dépôts, mécène principal des Épopées. L’ensemble Les Épopées reçoit le soutien de la Fondation Orange et de la Société Charot. Avec le généreux soutien d'Aline Foriel-Destezet. 

Stéphane Fuget

Stéphane Fuget est claveciniste, organiste, pianiste et chef d’orchestre.

Il étudie d'abord le piano avec des maîtres comme Catherine Collard et Jean-Claude Pennetier, puis le clavecin avec Christophe Rousset et Pierre Hantaï...

Il a un premier prix de clavecin et de basse continue du CNSM de Paris. Il est également diplômé du Conservatoire Royal de La Haye. Il est lauréat du concours international de clavecin de Brugge en 2001.

Stéphane Fuget se consacre d'abord à sa carrière internationale de chef de chant dans les plus grandes maisons d’opéra. Aux côtés de chefs comme Christophe Rousset, Jean-Christophe Spinosi ou Marc Minkovski, il travaille sur les plus grandes scènes internationales : Staatsoper et Theater an der Wien (Vienne), DNO (Amsterdam), Liceu (Barcelone), La Monnaie (Bruxelles), Opéra de Leipzig, Théâtre Royal de Drottningholm (Suède), Lotte Concert Hall (Séoul), Palais Garnier, Opéra Bastille, Châtelet, Théâtre des Champs-Elysées (Paris), Capitole (Toulouse), Opéra de Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Lille, Nancy, Montpellier, etc. Il a pu ainsi tisser des liens étroits avec les artistes les plus prestigieux : Anne-Sophie von Otter, Jennifer Larmore, Véronique Gens, Sandrine Piau, Gaële Arquez, Marie-Nicole Lemieux, Kurt Streit, Julian Prégardien, Jeremy Ovenden, Nathan Berg, Max Emanuel Cencic, Philippe Jaroussky…

A la demande d’Anne-Sofie von Otter, il est appelé par l’Opéra de Franckfort pour ses qualités de spécialiste de la musique baroque française sur une production de Médée de Charpentier.

Parallèlement, il développe une carrière de chef invité. Il dirige ainsi Le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haïm à l’opéra de Lille, l’ensemble Opalescences lors d’une production de la Flûte enchantée de Mozart, le Joy Ballet Orchestra dans Les Paladins de Rameau à Tokyo, l'Orchestre de l'Opéra Royal de Versailles dans les Leçons de Ténèbres de Couperin...

Animé du désir de travailler avec de jeunes artistes, il développe au CRR de Paris, une classe de Chef de chant et une classe d’Opéra baroque, classes uniques en France. Celles-ci l’amènent à expérimenter sur de nombreuses productions d’opéra sa vision de la déclamation et de l’ornementation dans le répertoire baroque : le Couronnement de Poppée et le Retour d’Ulysse de Monteverdi, Semele et Rodelinda de Haendel, la Calisto de Cavalli, le Tito de Cesti, Psyché de Lully, l’Orfeo de Rossi, Le Jugement de Midas de Grétry, l’Euridice de Peri, la recréation européenne de l'Ariane et Bacchus de Marais....

Après de nombreuses années à interroger les œuvres et les écrits théoriques, Stéphane Fuget, toujours en recherche et convaincu qu'une nouvelle page d'interprétation historiquement informée s'ouvrait, décide de créer la compagnie lyrique Les Epopées, avec laquelle il propose en matière d’interprétation une vision résolument nouvelle.

Les artistes

Accompagner l'émergence de jeunes talents en leur donnant l’opportunité d’être entendus dans des projets de grande envergure aux côtés d'artistes de renommée internationale, c'est ce qui fait des Epopées une aventure humaine et artistique hors du commun. Parce que la transmission et le partage d’expérience sont au cœur du projet de Stéphane Fuget, une grande partie des artistes qui participent aux concerts sont de ses anciens étudiants (47 % des chanteurs et 40% des instrumentistes), parmi les meilleurs de la jeune génération. Les Epopées proposent ainsi une véritable insertion professionnelle pour jeunes instrumentistes et jeunes chanteurs.

 

Chanteurs des Epopées   :

Caroline Arnaud*, Francesca Aspromonte, Gwendoline Blondeel*, Zoé Chabert*, Jennifer Courcier*, Ana Escudero*, Giulia Fichu-Sampieri*, Kyungna Ko*, Jeanne Lefort*, Claire Lefilliâtre, Marie Perbost, Camille Poul, Ileana Ortiz*, Lucy Page*, Marie Zaccarini* (sopranos); Ambroisine Bré*, Blandine de Sansal, Isabelle Druet, Marie-Lou Jacquard*, Juliette Mars*, Lucile Richardot, Marion Vergez Pascal*, Anthea Pichanick, Orelle Pralus*, Ayako Yukawa*, Eva Zaïcik (mezzos) ; Marie-Nicole Lemieux (contralto); Paul-Antoine Benos-Djian*, Paul Figuier*, Filippo Mineccia, Lawrence Zazzo (contre- ténors) ;  Marco Angioloni*, Cyril Auvity, Valerio Contaldo, Pierre-Antoine Chaumien, Clément Debieuvre*, Serge Goubioud, Fabien Hyon, Marc Mauillon, Lisandro Pelegrina*,  Sébastien Obrecht, Julian Prégardien, Mathias Vidal,  Juan Sancho, Jörg Schneider, Léo Reymann* (ténors) ; Alexandre Adra*, Benoît Arnould, Luc Bertin-Hugault*,  Renaud Bres*, Geoffroy Buffière, Thierry Cartier*, Anicet Castel*, Frédéric Caton, Vlad Crosman*, Luigi De Donato,  Renaud Delaigue, Olivier Gourdy*, Samuel Guibal*, Imanol Iraola*, Ben Kazez, Alexandre Rosen, David Turcotte, Egon Zanne* (barytons et basses). 

 

Instrumentistes des Epopées  :

Louise Ayrton*, Matthieu Camilieri, Benjamin Chénier, Sabine Cormier, Emmanuelle Dauvin,  Sandrine Dupé, Hélène Decoin, Jasmine Eudeline, Catherine Girard, Charlotte Grattard,  Hélène Houzel, Youn-young Kim*, Yuna Lee*, Myriam Mahnane, Bérengère Maillard, Davide Monti, Clara Mühlethaler, Giorgia Simbula, Maud Sinda*, Koji Yoda*, Josef Zak* (violons) ; Myriam Bulloz, Céline Cavagnac, Alexandra Delcroix, Delphine Grimbert, Samuel Hengebaert, Maialen Loth*, Laurence Martinaud, Diane Omer Nguyen*, Leïla Pradel*, Géraldine Roux, Laurence Tricarri, Satryo Yudomartono*, (altos) ; Albéric Boullenois, Marjolaine Cambon, Alice Coquart, Nils de Dinechin, Anne-Charlotte Dupas, Francois Gallon, Julien Hainsworth, Emmanuel Jacques, Marion Oudin, Lena Torre* (basses de violons) ; Agnès Boissonnot-Guilbault*, Lucile Boulanger, Mathias Ferré*, Claire Gautrot, Maylis Moreau* (violes de gambe) ; Ludovic Coutineau, Gautier Blondel, Thomas de Pierrefeu, Chloé Lucas (contrebasses);  Olivier Clémence, Laura Duthuillé, Luc Marchal, Jon Olaberria, Elsa Papasergio, Nathalie Petibon, Vincent Robin (hautbois et flûtes à bec) ; Adrien Mabire, , Josué Melendéz Pelaéz, Benoit Tainturier (cornets) ; Jean-François Madeuf,  Pierre-Yves Madeuf, Joël Lahens, Olivier Mourault, Gilles Rapin, Jean-Daniel Souchon, Julian Zimmermann (trompettes) ; Laura Agut, Cyril Bernhard, Jean-Noël Gamet, Alexis Lahens, Jean-Charles Legrand,  (trombones);  Marie Hervé, Bertrand Blondet, Frédéric Naël (flûtes à bec) ; Arnaud Condé*,  Krzysztof Lewandowski*, Antoine Pecqueur, Anaïs Ramage, Julian Rincon*, Alexandre Salles (bassons); Volny Hostiou (serpent) ; Claire Antonini, Pierre Rindeknecht*, Nicolas Wattinne*, Léo Brunet*, Léa Masson*, François Dambois, Kseniya Ilicheva* (théorbes) ;  Maria Christina Cleary, Caroline Lieby*, Pernelle Marzorati,  Bérangère Sardin (harpe) ; Loris Barrucand*, Nora Dargazanli*, Chloé de Guillebon*, Marie Van Rhijn* (clavecin et orgue) ; Michèle Claude, Marie-Ange Petit (percussions). 

 

* Chanteurs et instrumentistes ayant étudié dans les classes de Stéphane Fuget au CRR de Paris (classes d’interprétation, d’opéra baroque et de chef de chant) ou ayant chanté sous sa direction dans des projets croisés (CRR de Paris/CNSM ou CRR/CMBV)  ; ou étudiants rencontrés dans des stages ou des académies (Royaumont/ La Réole).