Stéphane Fuget a étudié le piano avec des maîtres comme Catherine Collard et Jean-Claude Pennetier, l'orgue avec Nicole Pillet-Wiener, le clavicorde avec Ilton Wjunisky, le clavecin avec Christophe Rousset, Pierre Hantaï et Ton Koopman, la direction d'orchestre avec Nicolas Brochot... et la vielle à roue en auto­didacte !

Il a un premier prix de clavecin et de basse continue du CNSM de Paris. Il est également diplômé du Conservatoire Royal de La Haye. Il est lauréat du concours international de clavecin de Brugge en 2001.

Stéphane Fuget s’est d’abord fait connaître avec un ensemble de musique de chambre baroque et préclassique : L’Entretien des Muses. Son disque de trios de Haydn sorti chez Calliope en 2004 a été unanimement salué par la critique internationale. L’ensemble s’est régulièrement produit en concert tant en France qu’à l’étranger, avec des solistes de renommée internationale comme Véronique Gens, Claire Lefilliâtre, Valérie Gabail, Mayuko Karasawa... On a pu l’entendre régulièrement sur les ondes : France Musique, Radio Classique, Deutschland Radio Berlin, etc.

Puis, pendant une dizaine d’année, il s’est consacré à sa carrière internationale de chef de chant dans les plus grandes maisons d’opéra. Aux côtés de chefs comme Christophe Rousset, Jean-Christophe Spinosi ou Marc Minkovski, il travaille sur les plus grandes scènes internationales : Staatsoper et Theater an der Wien (Vienne), DNO (Amsterdam), Liceu (Barcelone), La Monnaie (Bruxelles), Opéra de Leipzig, Théâtre Royal de Drottningholm (Suède), Lotte Concert Hall (Séoul), Palais Garnier, Opéra Bastille, Châtelet, Théâtre des Champs-Elysées (Paris), Capitole (Toulouse), Opéra de Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Lille, Nancy, Montpellier, etc. Il a pu ainsi tisser des liens étroits avec les artistes les plus prestigieux : Anne-Sophie von Otter, Jennifer Larmore, Véronique Gens, Sandrine Piau, Gaële Arquez, Marie-Nicole Lemieux, Kurt Streit, Julian Prégardien, Jeremy Owenden, Nathan Berg…

A la demande d’Anne-Sofie von Otter, il a été appelé par l’Opéra de Franckfort pour ses qualités de spécialiste de la musique baroque française sur une production de Médée de Charpentier.

Parallèlement, il développe sa carrière de chef invité. Il dirige ainsi Le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haïm à l’opéra de Lille et dans la région nord dans un spectacle de Stuart Seide, l’Ensemble Dix dans Jephté de Carissimi à Paris, l’en­semble Opalescences lors d’une pro­duction de la Flûte enchantée de Mozart au Fort du Vert-Galant (France), et tout récemment le Joy Ballet Orchestra dans Les Paladins de Rameau à Tokyo.

Animé du désir de travailler avec de jeunes artistes, il développe au CRR de Paris, une classe de Chef de chant et une classe d’Opéra baroque, classes uniques en France. Celles-ci l’amènent à expéri­menter sur de nombreuses productions d’opéra sa vision de la déclamation et de l’ornementation dans le répertoire ba­roque : le Couronnement de Poppée et le Retour d’Ulysse de Monteverdi, Semele et Rodelinda de Haendel, la Calisto de Cavalli, le Tito de Cesti, Psyché de Lully, l’Orfeo de Rossi.

Pour exprimer au mieux le fruit de cette expérience et de ces recherches, il décide de créer en 2018 son propre ensemble, Les Epopées, avec lequel il propose une vision résolument nouvelle en matière d’interprétation.

Téléchargez la biographie

*

Ornementer,
déclamer, émouvoir